Les principaux signes révélateurs de la dyslexie à surveiller

La dyslexie n’apparaît pas de façon soudaine. C’est un trouble avec lequel on naît. On peut déceler en bas âge et au cours du développement de l’enfant certains signes révélateurs de la dyslexie.

Pour obtenir un diagnostic officiel, il faut attendre que l’enfant soit plus vieux, mais cela n’empêche pas que des services et adaptations lui soient offerts.

Alors, comment peut-on reconnaître certains signes révélateurs d’un potentiel trouble et aider son enfant?

Pour ne rien manquer de Vie Et Cetera | Apprivoiser la dyslexie et accédez aux ressources gratuites! Inscrivez-vous!

* obligatoire
 

Quels sont les signes d’une possible dyslexie?

Bien entendu, seul un professionnel peut diagnostiquer la dyslexie de façon officielle. Toutefois, on peut demeurer vigilant face aux signes d’une possible dyslexie ou difficulté de lecture. Prévenir et agir tôt facilitent grandement la prise en charge de la dyslexie.

« Comme le développement varie d’un enfant à un autre, il n’est pas toujours facile de savoir comment reconnaître les signes de la dyslexie chez un enfant. Plutôt que de considérer chacun des signes individuellement, les parents et les enseignants doivent chercher à détecter des amalgames de signes qui peuvent indiquer la pertinence d’une évaluation de l’enfant.  » (Source : La dyslexie : guide pratique pour les parents et les enseignants)

 

Comme le soulignent les auteurs du livre, c’est la présence de plusieurs signes qui peuvent donner la puce à l’oreille. Lorsqu’il y a plusieurs signes et des inquiétudes quant aux difficultés de son enfant, une consultation chez un orthophoniste est une bonne idée.

Liste des signes et symptômes d'une potentielle dyslexie chez son enfant.
Épinglez-moi sur PINTEREST!

Les signes révélateurs de la dyslexie

Voici quelques signes précurseurs de la dyslexie. Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle donne un aperçu des signes qui étaient présents chez mon fils. Ces signes sont aussi présents dans d’autres troubles d’apprentissage et c’est pourquoi seuls les spécialistes peuvent diagnostiquer la dyslexie.

  • un retard de langage assez sévère : c’est-à-dire que le retard ne suit pas le développement « habituel » du langage
  • des difficultés motrices : lacer ses chaussures, tenir un crayon correctement, tracer des formes
  • des difficultés à s’orienter dans l’espace ; gauche et droite, se rappeler où est son local de classe
  • difficultés à suivre plus d’une consigne à la fois
  • difficulté à dessiner, à colorier, à découper
  • difficulté à apprendre l’alphabet
  • difficulté à recopier l’alphabet
  • difficulté à nommer les jours de la semaine et les mois
  • apprentissage des sons laborieux (l’enfant apprend un son un jour et semble le maîtriser, mais le lendemain, pouf! tout est à recommencer)
  • apprentissage de l’écriture ardu, le texte est souvent illisible, même après plusieurs mois de pratique
  • mélange au niveau des lettres ou des sons semblables de façon persistante
  • erreur de prononciation, dire des mots longs est plus difficile
  • lecture des mots fréquents demande de nombreuses répétitions
  • difficulté à écrire lisiblement et à respecter l’orthographe même après avoir étudié adéquatement et longuement les mots de vocabulaire.

Je vous suggère de consulter la boîte à outils, notamment la section livres, pour obtenir plus d’informations sur les différents signes révélateurs de la dyslexie.

Quoi faire quand on voit que son enfant présente plusieurs signes?

Ce n’est pas parce que son enfant semble avoir plusieurs manifestations de dyslexie que ce sera nécessairement le cas. Chaque enfant a son propre rythme d’apprentissage. Chaque enfant aura un certain nombre de difficultés, mais si vos constatations et vos inquiétudes sont trop grandes, il est temps à mon avis de consulter.

L’orthophoniste sera en mesure de vous fournir l’aide nécessaire pour aider votre enfant et vous conseillera sur les trucs que vous pouvez faire à la maison.

Faites-vous confiance!

Avant de connaître la dyslexie, je n’avais aucune idée de ce trouble d’apprentissage, mais quand j’ai constaté que mon fils avait un retard de langage qui me semblait prononcé par rapport à ses camarades de la garderie, je savais que quelque chose clochait.

J’ai alors assisté à une série d’ateliers sur le développement du langage au CLSC afin de voir si mon fils avait réellement un retard. C’était le cas. J’ai ensuite consulté une orthophoniste. Ce n’était que le début d’une longue série de consultations. Grâce à ces interventions, je suis persuadée que mon fils a pu s’améliorer et qu’il a pu mieux s’estimer face à ses difficultés.

Maintenant, avec le recul, je peux voir tous les signes présents pendant sa petite enfance et je suis contente d’avoir eu l’instinct de fouiller plus loin la cause de ses difficultés.