Comment motiver un enfant à lire plus à la maison

C’est vrai. C’est parfois difficile de motiver un enfant à lire tous les jours et surtout à avoir du plaisir à lire. Je comprends très bien qu’on puisse se décourager à essayer de motiver son enfant à lire souvent lorsque celui-ci est pas mal plus intéressé à jouer à autre chose.

Des trucs pour encourager son enfant dyslexique à lire et transmettre le plaisir de lire
Épinglez-moi avec amour sur Pinterest!

Je sais que ça l’est encore plus pour les enfants qui ont des difficultés ou qui sont dyslexiques. Le défi des parents est encore plus grand. Je le sais, car mon fils est dyslexique.

Difficultés de lecture et plaisir de lire

Pour avoir du plaisir à lire, il faut surtout se sentir compétent en lecture. Si les difficultés de lecture d’un enfant sont trop grandes, il aura probablement beaucoup de frustration dans sa lecture et donc, très peu de plaisir à lire. Les enfants dyslexiques se fatiguent rapidement, sont souvent anxieux et ne souhaitent pas montrer qu’ils ont des difficultés.

Pour passer par-dessus ces obstacles, il faut que l’enfant acquière une bonne base en décodage. Lorsqu’il réussit à intégrer les techniques de décodage du langage, il pourra tranquillement améliorer sa fluidité, sa rapidité et surtout sa confiance en ses capacités.

C’est tout simplement merveilleux de voir un enfant dyslexique réussir à lire et à décoder les mots. Sa fierté est palpable et sa confiance connaît un regain d’énergie.

Pour améliorer la fluidité de la lecture, il faut lire. Lire souvent, un peu à tous les jours idéalement. Alors, comment motiver son enfant? Comment lui inspirer des habitudes de lecture? Voici quelques moyens pour y parvenir.

4 moyens efficaces pour motiver son enfant à lire

Ces 4 moyens demandent persévérance et constance. Le but ultime est de créer des habitudes de lecture durables chez les enfants dyslexiques. Ambitieux. Oui!

1. Établir un rituel de lecture

Pour bien intégrer une nouvelle habitude, il faut répéter les gestes de façon constante et régulière. Les habitudes sont parfois difficiles à intégrer, mais les bienfaits sont grands! Il n’est jamais trop tard pour commencer.

Je crois que c’est surtout à la maison qu’un enfant développe le plaisir de lire. Puisque l’école est associée au travail et aux efforts intenses, la maison est à mon sens le lieu parfait pour inspirer ses enfants aux joies de la lecture.

Établir un rituel, ça veut dire que chaque jour ou de façon régulière, on consacre du temps à la lecture. On mise sur le plaisir, bref on veut avoir du FUN à lire! Oui, c’est possible!

Le classique, c’est de lire avant de dormir, mais ce rituel peut aussi bien être le dimanche matin au lit ou au salon en famille.

De plus, ce rituel est aussi un moment pour discuter des peurs ou de l’anxiété que vit l’enfant. L’estime de soi est souvent faible chez les dyslexiques. Valoriser les efforts et le progrès que l’enfant fait est primordial pour son estime.

Le rituel de lecture chez moi : chaque soir (ou presque), on fait de la lecture en alternance avec notre fils. Il a maintenant 9 ans et il aime bien ce type de lecture. On lit en alternance depuis peu de temps, car avant, on lui faisait la lecture. Lui lire des livres chaque soir lui a permis d’aimer ce moment privilégié avec moi ou son père et surtout d’être accro aux histoires. Croyez-moi, quand on ne peut pas faire de lecture le soir, il est déçu.

2. Choisir des livres collés à ses champs d’intérêt

Collés à ses goûts ou ses préférences, c’est exactement le bon terme. Pas de censure. Posez-vous les questions suivantes pour cibler les meilleurs livres.

  • À quoi joue mon enfant?
  • À quoi passe-t-il son temps à jouer?
  • Aime-t-il les jeux vidéo?
  • Aime-t-il jouer dehors?
  • Pratique-t-il un sport?
  • Quel film apprécie-t-il?
  • Aime-t-il rire?
  • Aime-t-il l’action?

Toutes ces questions vous aideront à dénicher les bons livres. Si votre enfant a la bougeotte par exemple, un livre où il y des dialogues et beaucoup d’action pourra sans doute lui plaire.

Bien entendu, nos choix de livres n’intéresseront pas toujours notre enfant, même si on choisit selon ses intérêts. On suit le principe de l’essai erreur!

En faisant le choix du livre, avec ou sans son enfant, c’est important de choisir un livre adapté à ses difficultés et à son niveau. Voici quelques aspects à prendre en considération :

  • Bon dosage illustration et texte. C’est super d’avoir des illustrations dans un roman. J’aimerais que plus de romans (pour 9-10 ans et plus) incluent des illustrations.
  • Gosseur du texte assez grande pour réduire la fatigue cognitive. Les enfants dyslexiques se fatiguent rapidement.
  • Police de caractères claire. Demander à votre enfant le type d’écriture qu’il préfère. Faites des tests.
  • Couleur de l’écriture lisible et claire.
  • Chapitres courts et phrases courtes.

3. Lisez-lui n’importe quoi ou presque!

Articles de journaux ou de magazines, recettes de cuisine, scénario de films d’action, livres, site Web, lecture sur iPad, etc. Lire des histoires à son enfant régulièrement l’aidera à s’intéresser à la lecture. À ce sujet, j’ai écrit un billet sur les façons d’enrichir le vocabulaire des enfants dyslexiques.

  • Lecture en alternance : les bandes dessinées sont particulièrement intéressantes pour ce type de lecture. L’enfant choisit les personnages qu’il veut incarner et le parent (ou un autre enfant ou adulte) fait les autres voix. L’enfant peut aussi simplement faire les bruits de sons et y mettre de la vigueur! POW! KABOOM!
  •  Lire à son enfant des romans plus complexes : même si l’enfant ne les lit pas, il pourra s’intéresser à l’histoire et au vécu des personnages. En plus, il pourra avoir accès à des textes qu’il ne pourrait pas lire de façon autonome. Vous pourrez expliquer l’intrigue aussi.

4. Utiliser des outils de motivation comme le calendrier de lecture

On utilise souvent des calendriers de motivation pour renforcer des comportements positifs, alors pourquoi ne pas faire la même chose pour la lecture? Pourquoi pas!Calendrier de motivation à la lecture

J’ai donc créé, avec les conseils de mon fils, un calendrier de motivation à la lecture à l’image des besoins de mon fils (je vous offre le calendrier lorsque vous vous inscrivez à ma liste!). Puisque mon fils adore les chiffres (il compte et quantifie tout), je me suis dit que le calendrier idéal serait un calendrier qui permettrait de noter facilement le nombre de pages lues par jour, par mois et par année.

Bref, le calendrier est facile à utiliser (en plus d’être beau et coloré!), car il suffit d’inscrire tous les jours le nombre de pages lues. Je ne souhaitais pas que mon fils ait à inscrire le titre du livre, car il a des difficultés praxiques en écriture. À la fin du mois, il pourra calculer le nombre total de pages lues! Croyez-moi, il est content et super motivé! Une place est aussi prévue pour inscrire le livre du mois.

Cet outil vise à valoriser les efforts que l’enfant fait pour lire régulièrement. Il vise aussi à valoriser le progrès qu’il fait.

Le calendrier est un succès chez nous et mon fils est ravi que je le partage sur ce blogue pour aider d’autres enfants à aimer lire.

En complément à ces 4 moyens motivants, je vous suggère le livre Trucs lecture* de Julie Provencher qui regorge de trucs pour les parents. C’est un livre très pratique avec des trucs vraiment utiles au quotidien.

Vos enfants, même s’ils ont des difficultés, progresseront petit à petit. La force des enfants dyslexiques est étonnante et inspirante.

Dites-moi quels outils vous utilisez à la maison pour encourager vos enfants à lire! Avez-vous d’autres façons de motiver vos enfants à lire? Quelles sont vos difficultés?

Suivez la page Facebook de Vie Et Cetera où je partage des articles, vidéos et autres trucs pour inspirer les parents et enfants à comprendre le monde qui les entoure.

 

– Josée

*Note aux lecteurs
Ce texte contient un lien d’affiliation qui mène vers le site Les libraires. Vie Et Cetera est fier de collaborer à la mission philanthropique du blogue Julielitaulit.com. Julie lit au lit reçoit 4 % des ventes effectuées via des liens d’affiliation qu’elle redonne ensuite en totalité à des organismes œuvrant en alphabétisation. Pour en savoir davantage, consulter la politique éditoriale du site Julielitaulit. 
Motiver son enfant à lire avec un tableau de motivation à la lecture