Êtes-vous prêts pour la rentrée?!

Oui et non. J’ai hâte que les enfants retournent, parce qu’avoir les enfants à la maison tout l’été, ce n’est pas de la tarte. C’est exigeant, surtout quand tu n’as aucune fibre de GO en toi! Septembre, dans ma tête, ça sonne vacances. Du temps pour travailler sans avoir à stresser sur le fait que les enfants doivent sortir régulièrement dehors.

La fameuse rentrée scolaire suscite toujours de nouvelles résolutions. C’est presque comme le jour de l’an où l’on se dit qu’on va se prendre en main, que les enfants auront des lunchs santé, qu’ils se coucheront tôt, que notre système de collants motivera nos rejetons, que les matins seront sereins, etc. Mais ce qu’on espère vraiment, c’est qu’ils aimeront leur prof, qu’ils auront des amis, qu’ils apprendront, qu’ils ne feront pas l’objet de moqueries et surtout qu’ils recevront les services adaptés auxquels ils ont droit, comme en fait foi l’article 96.14 de la Loi sur l’instruction publique :

96.14 Le directeur de l’école, avec l’aide des parents d’un élève handicapé ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage, du personnel qui dispense des services à cet élève et de l’élève lui-même, à moins qu’il en soit incapable, établit un plan d’intervention adapté aux besoins de l’élève…

Parce qu’on le sait, si votre école a trop d’élèves en difficulté, les services risquent de ne pas pouvoir combler tous les besoins. Chaque année, c’est comme une boîte à surprises, on ne sait pas trop si les services y seront ou si vous serez agréablement surpris!

Malgré tout, oui! Je suis prête à faire valoir les besoins de mes enfants, à collaborer avec les profs et la direction et j’espère que l’année sera pleine d’apprentissages.

L’autre question importante maintenant, serez-vous prêts à temps pour Noël?

Bonne rentrée!