La littératie : c’est quoi ça?

Qu’est-ce que la littératie?

La littératie, c’est la «capacité de comprendre, d’évaluer, d’utiliser et de s’engager dans des textes écrits pour participer à la société, pour accomplir ses objectifs et pour développer ses connaissances et son potentiel» (Source : OCDE. Des compétences pour la vie?).

On dénombre 5 niveaux de littératie. Ces niveaux sont expliqués plus bas dans le schéma. Le niveau 1 étant la personne qui peut remplir un formulaire simple et les niveaux 4 et 5 étant les personnes qui peuvent déchiffrer des textes exigeants. Au Québec, la moitié des adultes n’atteint pas le niveau 3, un niveau jugé souhaitable d’atteindre dans une société de l’information.

Ce qui est inquiétant, c’est que bon nombre de Québécois ont des compétences faibles à moyennes (34%) et que seulement 11% ont des compétences supérieures. Le Québec est au 9e rang des provinces du Canada quant à son niveau de littératie. Ahurissant! Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec le système d’éducation au Québec et la crise que nous traversons en ce moment. Nous savons que nombre d’enfants sont aux prises avec des troubles d’apprentissage et que ces enfants n’ont pas toujours les services nécessaires pour les soutenir dans les écoles. Les orthopédagogues sont en moins grand nombre pour aider les jeunes avec des difficultés en lecture. Les parents qui le peuvent se tournent alors vers le privé. C’est coûteux! Certains n’ont pas d’assurance et d’autres ne savent pas vers qui se tourner. On le sait, et les experts le disent, il faut intervenir quand l’enfant est jeune. Comment est-ce que l’on peut aspirer à un Québec instruit si notre système peine à obtenir des résultats satisfaisants? La question est beaucoup plus vaste et dépasse largement la sphère scolaire. C’est aussi une question de culture. Est-ce que le Québec a une culture qui favorise l’éducation, l’apprentissage, la lecture?

Pourquoi est-ce ainsi? Je n’ai malheureusement pas de réponse facile, mais je peux dire que toute la société doit valoriser la lecture, le savoir, la connaissance, la découverte, l’apprentissage… Je n’affirme pas que tous doivent aller à l’université, loin de là. Lire est un excellent moyen pour apprendre sur n’importe quel sujet.

Mais est-ce que la lecture est assez valorisée dans nos chaumières? A-t-on des livres dans nos maisons? Lisons-nous les journaux? Nous informons-nous quand nous avons un problème? Savons-nous où trouver de l’information? C’est aussi ça la littératie : la capacité de pouvoir chercher des informations et de les comprendre. Savoir c’est pouvoir.

Savoir lire c’est bien, mais savoir bien lire c’est mieux. Aspirons au mieux. Et comme un prof d’anglais du Cégep nous disait : « We are committed to success. »

Source de l’image http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/08/30/lanalphabetisme-au-quebec-bombe-a-retardement-litteraire-video_n_8031842.html

infographie analphabetisme