Quoi faire pour que nos enfants aiment lire?

Lire est pour moi une telle passion que je passe de nombreuses heures à lire des romans, des essais et d’innombrables articles sur Internet. Chacune de ces lectures me fait voir la vie sous différents angles et me permet de mettre en perspective bien des sujets. Mon premier souvenir de lecture est Le rossignol et l’empereur de Chine. Je me souviens de l’avoir lu maintes et maintes fois.

Si je veux connaître un sujet plus à fond, je vais automatiquement faire des recherches à propos de ce sujet et lire à son propos. La lecture a toujours été une activité quotidienne et essentielle à mon bonheur et c’est pourquoi je tente de transmettre cette valeur à mes enfants. Quand tu lis, tu peux tout découvrir! Le monde est à ta portée ou presque. Comment alors transmettre cet amour de la lecture? Bien des études stipulent que l’éveil à la lecture en très bas âge favorise la réussite scolaire des enfants et que cela leur permettra d’être de bons lecteurs (Voir cet l’article Reading to Children Promotes Brain Development. Mais certains enfants font mentir ces conclusions.

Tous les trucs habituels pour favoriser l’apprentissage de la lecture fonctionnent avec la plupart des enfants, mais qu’en est-il des récalcitrants? Pourquoi certains enfants résistent-ils à l’amour de la lecture même si leurs parents leur ont lu des histoires variées depuis qu’ils sont tout petits, qu’ils ont toujours fait une grande place aux livres et à la lecture pour le plaisir, que les magazines pour enfants font partie du décor, que les visites à la bibliothèques se multiplient et que ces mêmes parents sont d’excellents modèles de lecteurs eux-mêmes? Pourquoi malgré tout cela, un enfant peut se sentir démuni face au texte qu’il doit lire?

Citons en exemple mon fils à qui nous avons lu tous les jours ou presque depuis qu’il est né (il aura bientôt 8 ans) et avec qui nous avons fréquenté la bibliothèque, la librairie et les salons du livre régulièrement. Malgré tout, petit bonhomme en arrache en lecture, les mots sont difficiles à décoder pour lui et cela relève parfois de la torture de lui faire lire quelques mots. À l’école et ce, depuis la maternelle, il a reçu les services de l’orthopédagogue de façon assidue. Il a progressé, mais il a dû tellement faire d’efforts comparativement aux autres, qu’il en vient à voir la lecture comme une corvée. Malgré cela, il aime regarder des livres, des BD et des magazines. Il adore les histoires et se faire raconter des histoires. Je me dis que tant que le plaisir de l’imaginaire est présent, il faut garder espoir. Bien sûr, ses difficultés de lecture cachent probablement un diagnostic qui ne saura tarder. Tous les trucs conventionnels que les études établissent quant à l’importance cruciale de l’éveil à la lecture dès la naissance ne feront pas nécessairement de votre enfant un lecteur habile et à l’aise, mais il aura assurément développé le goût des histoires et l’amour des illustrations. Et c’est déjà beaucoup!

Le conseil que je vous donnerais est le suivant :

  • Développer la lecture pour le plaisir et non dans un but strictement éducatif (il apprendra malgré lui). Laissez un peu de côté les exigences scolaires et la pression des pairs.

Pour y arriver, il faut commencer tôt et être un modèle de lecteur pour son enfant. Cultiver quotidiennement le plaisir tout simple de lire et de découvrir les livres. Lui lire des histoires même s’il est plus vieux!

Bref, cultivons la persévérance et lisons!